Il existe aujourd’hui nombre de centrales de réservation sur internet, qui facilitent l’accès aux hébergements et nous permettent à nous, voyageurs, de trouver notre “bonheur” en 2 clics depuis nos smartphones géolocalisés. Mais la grogne des hébergements monte contre de multiples centrales de réservation. Pourquoi ? Quel comportement adopter face à cela ? Quelles plateformes choisir ? Éléments de réponse…

Voyager responsable ? c’est d’abord bien choisir son hébergement

Premier réflexe lorsque l’on souhaite voyager responsable : le choix de l’hébergement. En effet, nos lits de vacances et leur toit ont un tel impact sur l’environnement et les hommes qu’il est primordial pour le voyageur de choisir un établissement responsable. Nous avons évoqué dans un article précédent les labels, qui sont un premier indicateur, mais ils ont leurs limites (nombre limité d’établissement, accessibilité réduite des labels pour les petites structures, etc.).

Le principal recours va donc aux centrales de réservation, ou autres annuaires en ligne, qui proposent des destinations “propres”, ou responsables, sélectionnées par un travail de fond, voire de fourmi, et parfois indépendamment des labels, par les animateurs de ces plateformes.

Cependant, mélange d’effet de mode et d’initiatives citoyennes, ces sites commencent à être nombreux. Et lorsqu’ils adoptent le même fonctionnement que les centrales classiques (type Booking.com, pour ne citer qu’eux), ils ne font pas l’unanimité auprès des hébergeurs.

Comment ça marche ?

Les centrales de réservation, si grosses soient-elles, demandent d’une part aux hébergeurs des réductions ou des avantages important pour les consommateurs / voyageurs que nous sommes, et d’autre part ils ponctionnent jusqu’à 30% du prix de la réservation auprès du professionnel (là où les agences de voyage classiques demandent une commission de 8 à 10%). De plus, le fonctionnement veut que les hébergeurs doivent réserver à l’avance un certain nombre de chambres pour la centrale de réservation, même si leur demande est forte par ailleurs. Au final ces centrales se sont rendues parfois indispensables mais, paradoxalement, fragilisent la pérennité des structures (et donc le maintien de l’emploi local), et donc de leur fond de commerce ; du bon business court-termiste comme on l’aime ! Responsable ? NON !

Autant dire que certains hébergeurs abandonnent aujourd’hui toute idée d’adhésion à des plateformes en ligne. Certes ils perdent du trafic dans leur établissement, mais ils optimisent la rentabilité des chambres louées. Néanmoins, nombreux sont les établissements qui n’ont pas la possibilité de se priver des centrales, faute de trafic naturel ou de temps pour développer d’autres sources de “distribution”.

Fort heureusement, dans le creuset de sites qui proposent des destinations, certains proposent un fonctionnement différent : plutôt qu’un pourcentage par nuitée vendue, ils demandent un abonnement annuel fixe, voire variable. Au final cela revient moins cher à l’hébergeur, lui permet surtout de planifier et maîtriser ses coûts, et permet à la centrale de vivre convenablement. D’autres plateformes sont mises en ligne directement par des groupements d’hôteliers. Réserver en direct offre trois avantages majeurs : d’abord être informé de la VRAIE disponibilité des chambres, ensuite choisir ce qui nous convient le mieux (le sur-mesure en somme), et enfin avoir une vraie relation avec notre hôte, lui faire part de nos préférences et obtenir ainsi une qualité de service adaptée, ce qui reste quand même l’un des principaux objectifs quand on part en vacances ou en week-end.

Revenir à une relation donnant-donnant, moins consumériste (le tout, tout de suite), plus équilibrée, plus satisfaisante ; plus durable, en fait…

Alors où est-ce qu’on clic ?

Après quelques mois d’immersion dans le secteur et beaucoup d’échanges, nous nous sommes fait notre opinion, et faisons notre choix (surtout dans les nouvelles initiatives qui montent) !

 

Centrale de réservation responsableMise en ligne le 2 juin 2014, mais déjà reconnue du secteur et des médias, cette plateforme nous rejoint par sa philosophie : pas besoin de labels pour être responsable. À partir du moment où une structure est dans la démarche, elle peut être référencée, sur abonnement annuel. De plus, la plateforme reverse une partie de ses revenus à des associations choisies par les voyageurs. Pour l’instant seulement quelques dizaines d’établissements disponibles, mais nul doute qu’elle va croître ; et nous l’y encourageons vivement !guide du tourisme responsable

Tout nouveau, tout beau ! Ce guide pratique du tourisme durable propose une palette de services et hébergements responsables en France. Le référencement est totalement gratuit pour les hébergeurs ; des abonnements sont aussi disponibles pour gagner en visibilité. À suivre de près car ce site est porté par la société coopérative Eco-Sapiens, qui a déjà fait ses preuves en terme d’e-consommation responsable.

Destinations éco-touristiques

Une sélection internationale d’établissement éco-touristiques. Mise en relation directe avec les hébergeurs, qui sont référencés sur abonnement annuel.

Premier portail d'information sur le tourisme responsableCe portail d’information très complet sur le voyage responsable propose en outre un annuaire très riche de structures que le voyageur contacte directement. Coup de chapeau à Romain Vallon et son équipe, qui aura été l’une de nos principales sources pour faire notre propre référencement.

premier réseau de voyagistes et voyageurs éco-responsablesCréée par des passionnés, l’association Voyagistes et Voyageurs Eco-responsables participe à la structuration du secteur et propose des destinations responsables qui satisferont notamment les grimpeurs ; mais pas seulement ! Le fonctionnement est associatif, donc par adhésion simple auprès de l’organisation.
guide du tourisme responsable européenNouvelle initiative belge à vocation européenne. Référence principalement des établissements labellisés, avec la formule abonnement (des territoires ou directement des hébergements).

Centrale de réservation par les hôteliers pour les hôteliers

Mis en ligne et financé par le club hôtelier de Nantes, ce site est en cours de développement au national. Pas de focus particulier sur les hébergeurs responsables mais une nouvelle façon de concevoir la centrale de réservation en ligne : en direct avec les hôteliers.

Powered by BookingCitons tout de même cette initiative associative qui permet aux voyageurs de financer la bonne cause de son choix ; 50% des revenus du site y sont consacrés. Les prix sont attractifs et l’offre nombreuse car… ils passent par Booking.com ! Donc malheureusement, la “responsabilité” de cette plateforme s’arrête – à priori – à l’offre aux voyageurs ; les hébergeurs, eux, ne sont pas mieux lotis que chez la grande soeur… Snif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
ipsum libero id, ut dolor Aenean