Je voyage du Mexique à l’Argentine en collectant les bonnes pratiques en développement durable des hôtels, à qui je propose des recommandations pour leur stratégie marketing en échange du gîte et du couvert. Durant cet HopTour à travers l’Amérique Latine, de passage par la capitale du Costa Rica, j’ai eu la chance d’être reçue par le bureau de l’ONG Rainforest Alliance et d’y rencontrer Ronald Sanabria, vice-président du Tourisme Durable.
Rainforest Alliance avec Ronald

Que peut apporter la certification Rainforest Alliance à votre hôtel ?

1. Accompagnement dans la Mise en Place de vos Pratiques Durables

En libre accès :

Développer un panel complet, adapté et pertinent de pratiques durables au sein de votre hôtel demande un vrai travail de fond. Vous pouvez bien sûr vous inspirer des pratiques collectées par Hopineo, mais aussi des différentes publications de Rainforest Alliance et de sa « boîte à outils ». La plupart des documents sont cependant pour le moment essentiellement disponibles en anglais et espagnol. Une petite sélection pour vous mettre l’eau à la bouche :

Rainforest Alliance BiodiversitéServices de Conseil :

Rainforest Alliance propose un service d’assistance et d’accompagnement par une équipe de consultants pour le développement et la mise en application d’un plan de gestion durable adapté aux spécificités de votre hôtel. Cela peut vous permettre, entre autres, de diminuer au maximum vos coûts opérationnels en rationalisant la gestion de vos ressources.
Le coût de cet accompagnement varie en fonction des besoins de l’hôtel. Cela peut se traduire par une journée de formation sous forme d’un atelier pour le personnel de l’hôtel, ou encore plusieurs jours de support technique pour la mise en place d’un système de gestion complet. Séparément de ces prestations “sur-mesure”, des fonds sont aussi levés pour organiser des ateliers de formation collectifs, notamment pour réunir les professionnels des plus petites structures.

Programme de Certification :

En optant pour la certification Rainforest Alliance, vous bénéficiez d’ateliers de formation en ligne pour tous vos employés. Avant la fin de l’année, il y aura 15 modules reprenant différentes thématiques en termes de respect de l’environnement (gestion des ressources naturelles, biodiversité…), responsabilité sociale (développement d’un projet communautaire, conditions de travail…) et gestion économique (qualité de service, marketing, développement d’un business plan, législation locale…).
Notez que les consultants et les auditeurs sont des équipes bien distinctes. Tous sont des professionnels du tourisme indépendants qui ont reçu en amont une formation spécifique dispensée par Rainforest Alliance.

2. Renforcement de votre Compétitivité

logo rainforest-alliance-verifiedLa certification, c’est un peu la cerise sur le gâteau de la preuve de votre engagement pour un tourisme plus responsable. Bien intégrée à votre stratégie marketing, l’utilisation de la « grenouille verte » (l’estampille de Rainforest Alliance) peut permettre d’ancrer votre positionnement sur le marché de niche de l’éco-tourisme.
D’après une étude réalisée en 2010 par le tour-opérateur TUI auprès d’un panel de 4000 voyageurs, la « grenouille verte » de Rainforest Alliance serait dans le top 3 des éco-labels les plus reconnus en Europe et aux Etats-Unis. Plus de la moitié des personnes interrogées déclarent lui faire confiance.
Rainforest Alliance a pour le moment travaillé en particulier sa reconnaissance auprès des tours opérateurs (en B to B) :

  • En développant des alliances avec un certain nombre d’entre eux, en particulier via le réseau TOPS: Tour Operators Promoting Sustainability (liste complète des Tour Opérateurs Membres) ;
  • En représentant la marque sur les salons professionnels du secteur (WTM, ITB, TravelMart Latin America, Expotour, CATAM…).

Rainforest Alliance souhaite continuer sur sa lancée et en ciblant aussi davantage les voyageurs finaux (en B to C). Le site internet sustainabletrip.org recense tous les acteurs du tourisme durable en Amérique latine et dans les Caraïbes qui sont certifiés en vertu d’un programme reconnu par le Conseil mondial du tourisme durable et qui souhaitent figurer sur le site web.
Des alliances avec les professionnels du tourisme et plus de sensibilisation auprès des voyageurs finaux pourraient être réorganisés dans un proche avenir grâce à Dominique Gangneux, le nouveau vice-président Transformation des marchés, qui a pris ses fonctions au début de 2014 au bureau de Londres avec la mission de moderniser et redynamiser le marketing pour les différentes marques de Rainforest Alliance en agriculture durable, gestion forestière durable et tourisme durable.

Quel est le coût de la certification Rainforest Alliance pour l’hôtelier ?

Jusqu’à 2012, les audits de certification étaient réalisés gratuitement dans les hôtels engagés dans le programme de Rainforest Alliance grâce aux fonds financiers de l’ONG sécurisés par des bailleurs de fonds et des agences de développement. Mais le programme de certification de Rainforest Alliance est en train de finaliser actuellement le changement de terminologie de « vérification » à « certification » afin de mieux refléter le processus de contrôle effectué par une tierce partie indépendante qu’il implique. Pour le moment, la marque  indique toujours « vérification ». Toutefois, la procédure de certification déjà en place représente, en effet, un audit de certification.
Le coût des audits de certification dans le tourisme varie actuellement entre 1700$ USD et 5000$ USD par an en fonction du nombre de chambres (1700$ USD pour les établissements de moins de 30 chambres). Cela comprend l’avant, le pendant et l’après audit (préparation avec les consultants, visite des auditeurs et rédaction du rapport) par un ou deux auditeurs sur 2 ou 3 jours en fonction de la taille de l’établissement, de la production du rapport d’audit. Le coût inclut aussi le droit d’utiliser le logo Rainforest Alliance sur les supports de communication de votre hôtel, l’accès aux modules de formation en ligne pour votre personnel, le fait d’être répertorié sur le site web sustainabletrip.org avec votre présentation en page profil et une contribution aux actions de marketing auprès des tour-opérateurs. A cela doit ensuite s’ajouter la prise en charge du transport, hébergement et repas des auditeurs lors de leur visite.
sustainabletrip.org
Rainforest Alliance est conscient du fait que pour les plus petites structures le coût puisse paraitre très (trop ?) important. Cependant, afin de ne pas être dépendant des donations et d’assurer un modèle économique « durable », cette contribution s’en résulte indispensable.
Oui, mais… il y a une bonne nouvelle pour les plus petites structures. Rainforest Alliance a développé avec certaines institutions des possibilités d’aide au financement. Le montant de l’aide et les critères d’éligibilité à celle-ci dépend de chaque pays. Le mieux est de contacter Rainforest Alliance directement pour avoir des réponses exactes concernant votre cas particulier. Vous pouvez aussi consulter le document suivant pour une introduction au sujet (en anglais et en espagnol) : « Practical Steps for Funding Certification of Tourism Businesses ».
Pour consulter la liste des critères de certification, suivez les liens suivants : en anglais et en espagnol. Afin de valider le processus de certification, il faut que l’établissement respecte 100% des critères obligatoires (dits “critiques”) et au moins 70% de l’ensemble des critères de la norme.

Une fois certifié, comment intégrer l’éco-label à votre stratégie marketing?

GSCT logo squareSi vous décidez d’entamer une démarche de certification, vous pouvez donc par exemple opter pour Rainforest Alliance, ou sinon consulter la liste des organismes dont les normes ont été reconnues par le Global Sustainable Tourism Council (GSTC) – le Conseil mondial du tourisme durable – car ils remplissent les critères mondiaux du tourisme durable : rendez-vous sur leur site Internet en cliquant ici. Vous pouvez également consulter le guide de la certification suivant : en anglais ou en espagnol. Pour information, EarthCheck, Green Globe et Travellife sont considérés comme les trois autres certifications les plus reconnues au niveau international en ce qui concerne le secteur du tourisme.
La certification n’est ni indispensable, ni une finalité en soi. Mais cela peut indéniablement constituer un appui précieux dans la mise en place de votre politique environnementale, sociale et économique. L’investissement peut souvent être rapidement rentabilisé par les économies que vous engendrerez en mettant en place une gestion plus rationnelle de vos ressources. Durant mon HopTour, j’ai par exemple rencontré un hôtel au Salvador pour qui la mise en place d’un plan d’actions complet en terme d’économies d’énergie (recommandé par une ONG) a permis de surmonter la crise économique. Apprenez de son expérience en lisant l’article suivant : Eco-hôtel Arbol de Fuego, vers l’Autosuffisance Energétique.
L’obtention d’un éco-label peut être un bon support de communication pour ancrer votre positionnement sur le segment de l’éco-tourisme. Cependant, la seule obtention du label ne fera pas venir une horde de nouveaux voyageurs comme par magie. Cela demande de travailler en effet en aval ce positionnement à travers votre site internet, la publication de communiqués de presse, les réseaux sociaux, votre propre blog, les forums de voyage, etc… Surveillez les nouveaux articles de mon EBook Marketing pour Hôteliers, je rédigerai très prochainement un nouvel article pour vous donner des outils et lignes directrices claires et concrètes à ce sujet.

  • Pourquoi y-a-t-il plus d’hôtels certifiés Rainforest Alliance dans certains pays que d’autres ?
  • Certifications trop strictes, greenwashing, quel est le bon équilibre?
  • Quel est le futur des éco-certifications, vers une norme internationale ou bien la multiplication de programmes nationaux / régionaux?
  • Lourdeur administrative, démarches coûteuses, le jeu en vaut-il la chandelle?

Nous développerons ces quelques pistes de réflexions très prochainement.
Suivez Rainforest Alliance sur Facebook et Twitter.
Pour approfondir le sujet :

Florie Thielin : The Hospitality Tour Latin AmericaUn article de Florie
Suivez son Tour d’Amérique Latine sur Hopineo!
 

 

1 Commentaire. En écrire un nouveau

  • voila un superbe article tres concis clair et qui mérite d’etre lu par les hotelliers en demande bravo pour ce travail accompli et cette reflaxion tres pertinente

Menu
sit elementum mattis id facilisis ipsum nec ipsum non