Hopineo : Ela et David, vous nous aviez laissé en phase d’installation à la Réunion, à la recherche d’un lieu pour votre auberge éco-responsable. Où en êtes-vous ?

La Pologne, notre eldorado ?

David : Surprise ! Nous sommes de retour en Pologne depuis mi-2019. Nous avons dû écourter notre aventure réunionnaise avec quelques regrets mais beaucoup de lucidité. J’étais heureux à l’idée de revenir durablement sur mon petit caillou mais la réalité économique de l’île nous a ramené à la réalité. Victime de son insularité et de sa popularité auprès du public français (métropolitain) le foncier est devenu une denrée rare. Le coût d’installation d’une activité (à l’achat ou à la location) est très élevé voir prohibitif. Nous étions prêts à quelques compromis mais pas au changement de cap. Nous étions soit forcés de modifier notre projet pour suivre des directives européennes à des années-lumière de nos valeurs, ou soit de repenser un retour vers la Pologne. Le choix a été assez rapide et la deuxième solution est devenue une évidence.

H : Vos projets ont-ils changé en Pologne ? Envisagez-vous toujours cette hébergement / lieu d’accueil écologique ?

Ela : La Pologne vit certainement l’exode rural massif que la France a connu il y a quelques années/décennies. Le dynamisme économique des villes comme Varsovie, Cracovie, Gdańsk et Wrocław vide les campagnes. Les polonais s’en vont étudier dans ces métropoles et finissent par s’y installer. Peu d’entre eux aujourd’hui sont prêts à reprendre les exploitations agricoles familiales ; surtout dans les conditions que leurs parents ont connu : la difficulté du travail, les incertitudes, des revenus variables, une couverture sociale faible, etc… Le coût des fermes est donc parfois accessible et surtout les superficies incomparables à ce que nous aurions pu trouver à la Réunion.

Vivre son rêve en pleine nature

D. : À notre retour, nous nous sommes installés dans la région des lacs, près de la ville d’Olsztyn. Nous avons continué à chercher ce lieu parfait où faire converger toutes nos idées. Après seulement quelques semaines (coïncidence ou signe de destin ? l’avenir nous le dira), nous avons trouvé un petit coin de paradis, une belle demeure au cœur de la forêt. Nous y sommes installés depuis l’été 2019 et nous voilà prêts à ouvrir notre chambre d’hôtes – inauguration en mai 2020.

H : Quelle nouvelle ! Racontez-nous un peu comment est ce lieu ? Quelles sont vos idées ?

D. : Notre hébergement se nomme Siedlisko Letnia Kuchnia que l’on traduirait en français par Chambre d’hôtes Cuisine d’Eté. Nous avons la chance d’être sur une propriété de 3.5 hectares où l’on trouve deux beaux étangs. Nous sommes entourés de forêts et nous proposons 4  chambres et une petite maisonnette. En Pologne, notre activité est assimilable à de l’agrotourisme.

E. : Le lieu que nous avons trouvé était auparavant entre les mains d’un charmant couple qui valorisait déjà la nature et son environnement. Partis à la retraite, il était difficile pour eux de se séparer du lieu qui avait vu grandir leur famille. Ils ont été cependant convaincus par nos profils, notre histoire déjà bien entamée avec le respect de la nature, et nos valeurs portés vers un tourisme plus durable… Ce lieu a déjà une très belle âme.. et nous sommes heureux de la faire perdurer dans le temps.

Un cadre idyllique pour développer le tourisme citoyen

D. : Depuis 2017 et notre voyage entre Asie et Amérique Centrale, nous nous intéressons beaucoup à la philosophie liée à la permaculture. Nous essayons d’ores et déjà d’organiser notre chambre d’hôtes selon les principes clés. Nous savons que cela prendra du temps mais cela nous tient à cœur.  

E. : Notre offre d’hébergement inclue le petit-déjeuner et le dîner. Nous servons ces repas dans notre cuisine d’été, autour d’une grande table partagée. Nous préparons donc avec attention notre potager bio. Il y a près de 300 m2 de surface cultivée. Notre objectif est que les repas soient approvisionnés au maximum des produits frais de notre jardin.

H : Comment allez-vous mettre en place vos convictions pour un tourisme responsable ?

D. : De manière générale, nous allons mener notre activité avec notre cœur et nos valeurs (à découvrir la philosophie de Letnia Kuchnia sur notre site internet). Nous espérons transmettre cet esprit d’un tourisme lent, contemplatif et respectueux de son environnement. La chambre d’hôtes Letnia Kuchnia est le nouvel HopLab en Europe Centrale ; ce lieu où les bonnes pratiques rayonnent.

Faire vivre et transmettre nos valeurs

E & D. : Depuis l’été 2019, nous passons du temps à observer notre territoire pour le valoriser à très court terme. Nous avons déjà établi des contacts avec les voisins qui pourront compléter nos productions en matière première. Nous travaillons également sur la mise en place d’un processus zéro déchet. Nous cherchons à réduire les intrants sur la propriété en repensant la manière dont nous allons consommer au sein de notre famille et de la chambre d’hôtes. En Pologne, nous avons la chance d’avoir encore des consignes ce qui est déjà un atout. L’utilisation du plastique est par contre encore omniprésente et c’est un réel challenge que de le réduire au strict minimum.

Sans aucun doute, nous avons démarré une nouvelle aventure. Nous l’attendions depuis longtemps. Nous avons passé du temps à nous inspirer, à lire, à échanger… et aujourd’hui, c’est à notre tour de passer à l’action. Nous allons faire en sorte que les valeurs d’un tourisme responsable et durable brillent de mille feux pour que nous puissions, nous aussi, contribuer à un monde meilleur.

Au plaisir de recevoir chez nous les membres d’Hopineo et toute sa communauté.

H : Très beau projet ! Nous en sommes ravis ! A bientôt dans ce merveilleux endroit.

Vous pouvez retrouver des informations complémentaires sur la chambre d’hôtes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
id diam vel, sed felis accumsan quis libero non